Accueil > Informations locales

Brûlage interdit

Brûlage interdit
· Divers, Citoyenneté

Si le brûlage est interdit, de nombreuses solutions alternatives existent pour valoriser ses déchets verts.

> La déchetterie. Gratuite pour les particuliers, c’est la solution clef en main pour ne pas brûler ! Les végétaux collectés sont broyés puis compostés sur des plateformes dédiées : ils retournent ensuite au sol, leur point de départ. Pour autant, le transport de ces déchets induit un certain coût environnemental et économique. Avec 77 kg par an de déchets verts par habitant, il s’agit du deuxième déchet le plus déposé en déchèterie dans notre région. D’autres solutions existent pour éviter les allers-retours en déchetterie et rendre votre jardin plus écologique.

> Le broyage et le paillage. Le paillage consiste à recouvrir le sol avec du broyat de déchets verts. Celui-ci protège et enrichit le sol, limite la croissance des herbes indésirables, protège les racines du gel en hiver et conserve l’humidité en été, réduisant ainsi l’arrosage. Il peut également être incorporé à la terre pour vos plantations : l'humus créé ainsi augmente fortement la capacité de rétention du sol en eau réduisant d’autant les besoins en eau des cultures. Une pratique aux multiples intérêts pour le jardin !

> La tonte « mulching ». Coupés très finement, les restes de tonte sont laissés sur place, ne générant ainsi aucun déchet vert et permettant en même temps de fertiliser et garder l’humidité du sol, protégeant ainsi votre pelouse de la sécheresse. Autre option : une fois séchées, les tontes peuvent également être utilisées en paillage.

> Le compostage. Il s’agit de la décomposition de la matière organique par des micro-organismes et petits animaux présents dans le sol. En mélangeant en volumes équivalents déchets de cuisine et petits déchets verts (broyat ou feuilles mortes), on obtient un compost gratuit, riche en humus et de qualité pour ses plantations. En tas au fond du jardin ou dans un composteur, il lui faut de l’ombre, de l’humidité et être aéré régulièrement.

• 3 règles simples pour un bon compost
- Installez le compost à l’ombre
- Mélangez en volumes équivalents les déchets de cuisine et de jardin
- Veillez à la circulation de l’air (remuez à la fourche) et à l’humidité (couvrez avec un carton ou une bâche).